Rollover or tap image to see magnified area.

  Item Reference: KCLCAL-1893-1894-819

Please note: The digitised calendars in this site have had their contents extracted using OCR (optical character recognition) and as a result, there may be occasional errors in the text. We are working on correcting these errors, but this may take some time.

Page content

FACULTY OF ARTS xevu IX -g rmor tfxtnfl Traduire en Anglais Travaillez loisir quelque oidre qui vous presse Et ne vous piquez pas d'une folle vitesse Un style si rapide et qui court en rimant Marque moins trop d'esprit que peu de jugement J'aime mieux un ruisseau qui sur la molle arene Dans un pro plein de fleurs lentement se promene Qu'un torrent deborde qui d'un cours orageux Koule plein de gravier sur un terrain fangeux Hatez-vous lentement et sans perdre courage Vingt fois sur le metier remettez votre ouvrage P01issez le sans cesse et le repolissez Ajoutez quelquefois et souvent effacez C'est peu qu'en un ouvrage ou les fautes fourmillent Des traits desprit semes de temps en temps petillent II faut que chaque chose soit mise en son lieu Que le debut la fin repondent au milieu Que d'un art delicat les pieces assorties N'y forment qu'un seul tout de diverses parties Que jamais du sujet le discours s'ocartant N'aille chercher trop loin quelque mot eclatant Boileau La beaute de la soiree etait incomparable une lune pure et brill ante versait sur Peau d'un azur diaphane une longue trainee de paillettes d'argent dont le fourmillement perpetuel cause par le clapotis des vagues multipliait l'oclat Au large les barques de pecheur portant la proue un fanal de fer rempli d'etoupes enflammees piquaient lamer d'etoiles rouges et trainaient apres elles des sill ages ecarlates la fumee du Vesuve blanche le jour s'etait changee en colonne lumineuse et jetait aussi son reflet sur le golfe En ce moment la baie presentait cet aspect invraisemblable pour des yeux septentrionaux et que lui donnent ces gouaches italiennes encadrees de noir si repandues il quelques annees et plus fideles qu'on ne pense dans leur exageration crue Th Gautier
ARCHIOS™ | Total time:0.0281 s | Source:cache | Platform: NX